Di?s que la gauche francaise joue a Notre roulette russe

C’est ce qu’on appelle un flop.

Alors qu’Anne Hidalgo, qui s’ecrase jour apres jour dans les sondages, a enfin propose a toutes les autres candidats de « Notre gauche » une primaire debut janvier, ses camarades rouges verts roses clairs roses fonces, ont l’ensemble de repondu par la negative. Et bon nombre n’ont nullement pris de pincettes afin d’effectuer passer le message a Notre maire PS de Paris.

Decidement, cette campagne presidentielle devient un veritable supplice concernant Anne Hidalgo. Du cote du parti socialiste, ceci fera deja des mois que l’atmosphi?re ressemble a Petits meurtres entre amis. Apres avoir laisse la maire de Paris prendre la direction des operations, chacun, en coulisses, s’est employe a pousser son avantage. L’ancien Premier ministre Bernard Cazeneuve pensait declarer sa candidature votre automne, et finalement non. Derriere, on trouvait aussi Jean-Christophe Cambadelis, ancien premier secretaire du PS, pour laisser entendre qu’il serait en fait l’homme d’la situation.

Bref, en proposant une telle primaire sous forme de retropedalage, la maire de Paris a creuse definitivement sa tombe. Au sein des prochains journees, il ne pourrait etre nullement surprenant que des sondages la donnent aux memes scores qu’un Fabien Roussel ou Arnaud Montebourg. C’est que ces trois-la ont oublie, c’est que J’ai politique n’est nullement un tele crochet, tel si les electeurs choisissaient un candidat en fonction de leur humeur du jour, ou d’impressions. Ce constat vaut egalement Afin de les deux jokers que sont Christiane Taubira et Francois Hollande, l’ensemble de 2 se tatent depuis des semaines pour y aller, et multiplient donc des cartes postales au sein des medias. Pourtant, la encore, la politique reduite au simple marketing ne va fonctionner.

Alors qu’un vent droitier a souffle sur les debats de rentree avec l’arrivee tonitruante des deux Eric, Zemmour et Ciotti, sans amener Marine, fille de le pere, qu’ont devoile ces deux figures de la « gauche » reduite a Notre petite « morale » et aux « symboles » ?

Manque grand chose ou limite. Di?s qu’ils « interviennent », on a l’impression d’ecouter un file d’instruction civique.

Mais qu’ont-ils a dire a toutes les Francais concernant la France et l’univers ? La, les sourires predominent en guise d’idees fortes, sans amener l’absence tout d’un projet ou d’une vision. Autant dire que Taubira ou Hollande, i  chaque fois en embuscade, comptent d’abord concernant un malentendu pour se positionner. Un brin opportuniste, cynique ? Car tout ca se passe a quatre mois et demi tout juste de la presidentielle. Rappelons-le : Emmanuel Macron a decide, lui qui maitrise si bien le tempo politique, d’avancer au maximum cette presidentielle Afin de essayer de couper l’herbe sous le top a ses adversaires.

En realite, c’est concernant LCI que la politique a repris ses droits ce vendredi matin : certes, dans cette interview, Segolene Royal n’a gui?re pu s’empecher de dire qu’elle « etait accessible », et « serait disponible » en cas de primaire impromptue, et si on venait la chercher, provoquant evidemment les railleries et des parodies sur Twitter (dans votre epoque une cour de recreation generalisee ou du bureau des eleves a l’echelle une France, c’est normal. ), mais ce n’etait nullement la la degradation le plus attractif de le propos. Dans les faits, votre matin-la, Segolene Royal, qui possi?de ete J’ai candidate du PS a l’election presidentielle en 2007 face a Nicolas Sarkozy, a tout juste donne une lecon de politique et d’union a ses petits camarades. Au passage, l’ancienne conseillere de Francois Mitterrand a explose en mille morceaux Anne Hidalgo, presentant sa proposition tel « une initiative prise trop tard, au mepris des electeurs, et masquant une volonte de desistement ».

« Hidalgo doit se desister Afin de l’un des deux candidats qui est devant elle [Jadot ou Melenchon] » (Segolene Royal)

L’ancienne candidate a Notre code promo sugarbook presidentielle rappelle aussi quelques evidences ayant ete quelque peu vite oublie par un parti socialiste qui se felicitait il y a i  nouveau peu de l’ensemble de ses scores a toutes les dernieres regionales : « L’union ne se decide pas sur un plateau de tele, c’est une action, c’est 1 respect, c’est votre long cheminement ». Ajoutant : « Ca s’est fait avec le travail, par l’explication, par la construction de convergences communes, ideologiques et intellectuelles, et par consequent, c’est ce travail la qui a manque ».

Quel reste le chantier du PS ?

Apres quasiment bien 1 quinquennat, quel reste le programme du PS ? Sa vision tout d’un monde en plein bouleversement ? Ou son projet ? En dehors de divers slogans ainsi que quelques propositions surprises, on ne connait pas grand-chose des travaux Hidalgo depuis le lancement de sa propre campagne. « il va falloir respecter les electeurs a un moment (. ) l’enjeu majeur, c’est l’absence de projet, les mecs veulent savoir pour quoi faire ? », rappelle l’ancienne leader. Et Royal fera tomber sa sentence : « Hidalgo doit se desister Afin de l’un des deux candidats qui est devant elle [Jadot ou Melenchon] ». Concernant votre soir, la socialiste rappelle : « il a fera un travail, il a ete excellent dans le meeting, ses equipes ont travaille, il est lance dans une telle campagne ».

Pour Melenchon, une telle sequence catastrophique Afin de Hidalgo reste du pain beni. Lui expose depuis quelques heures le programme avec jamais moins de « 694 mesures ». Cela occupe l’espace et se positionne contre Eric Zemmour. Alors, apres la proposition de la maire de Paris, il a prefere repondre avec l’humour : « Hier soir j’ai mange au calme mes spaghettis jusqu’au bout ». Bien en avertissant : « Cela fait un an et demi que votre cirque dure (. ) Avec cette categorie de comedie, on finit avec degouter n’importe qui (. ) C’est quelque chose qui ne service que d’une resignation ».

Melenchon tente via la totalite des moyens de cliver de nouveau les debats i  propos des questions economiques et sociales sur un axe droite/gauche. A l’inverse, Macron, son premier adversaire non declare, fera bien Afin de jouer une reelection i  propos des valeurs, se postant comme le principal rempart contre Eric Zemmour. En 2017 pourtant, le chef de l’Etat avait cree la surprise en axant une agreable partie de son discours sur l’economie, mettant de cote sciemment les thematiques dites « identitaires ». Cinq annees plus tard, il parai®t d’abord compter sur ces petits meurtres entre amis pour tenter d’acheter l’electorat de gauche a J’ai baisse, jouant valeurs contre valeurs. Notre (vraie) gauche va-t-elle reussir a se aller de votre piege ? C’est une des principales inconnues de la campagne qui reste a venir.